A Travellerspoint blog

expedition en brousse!

sunny 40 °C

Tout juste de retour d’une mission commando dans un village, avec un véhicule de 10 tonnes on s’est enlisés dans le sable, on a mis 8 heures à le dégager, même avec un tracteur ca a été vraiment complexe. Il y avait 7 gars avec moi, avec un cœur immense, ils m’ont dit qu’ils resteraient avec moi jusqu’au boût fallait pas qu’il arrive malheur aux arbres, alors même qu’on avait les ventres creux, épuisés, mais confiants et vivant l'authenticité de la situation. On est arrivés dans le village de brousse à minuit, on a demandé à 7 noctambules de décharger le camion au milieu de la nuit, et la matronne du village ensommeillée m’a accueillie chez elle avec cette immense bonté qui la caractérise. Au matin elle m’avait même préparé des grands plats de moringa, de pate de mil et du lait caillé.
L'entrée de la piste vers Sambera:
large_DSC09106.jpg

Des enfants du village
large_DSC09105.jpg

Un des vieux arbres que les villageois ont toujours connu!
large_DSC09102.jpg

Le village et le jardin des femmes, vu du champ d'un des producteurs:
large_DSC09092.jpg

Puis j’Ai retrouvé ma magnifique jument arabe, elle danse littéralement sur place, les naseaux dilatés, les oreilles pointées et les yeux curieux qui semblent transpercer, la vie sauvage qui grouille dans les veines, sans une once d’agressivité. J’ai chargé un gaillard de la ramener sur les 150 km qui nous séparent du village de sambera, elle devrait arriver sur le champ dans 2 ou 3 jours. J’ai nommé la jument « samberou », le nom zarma d’une espèce quasiment disparue que nous allons replanter dans le village l’an prochain, parce qu’il y a 90 ans, près de l’époque coloniale, un blanc s’est assis sous un samberou, a demandé le nom de l’arbre, et a dérivé le nom pour le village.

Le zarma c’est une langue si simple : pas de conjugaisons, pas d’articles, un mot peut avoir plusieurs signification comme « farei » par exemple qui est une espèce forestière, et c’est aussi le nom de l’odeur de poisson qui reste après le repas ou l’odeur rance du beurre séparé du lait caillé, Bani qui signifie à la fois la paix et la santé…

Bref les gens ont recu les arbres avec une telle motivation, ils avaient préparé tous les trous, les ont arrosés à peine déchargés, et attelé les charrettes pour les emmener sur leur champ. Pendant ce temps je suis allée faire le relevé topographique du ranch du chef de village, avec la moustache de lait caillé qu’on m’a offert dans une grande calebasse, bonheur!

Formation de plantation de l'acacia sénégal:
large_DSC09093.jpg

L'avancée de la cloture du site:
large_DSC09088.jpg

Posted by hanso 11:13 Archived in Niger

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint